Potimacaron

Bonjour à tous et
bienvenue dans ma cuisine

Vous cherchez des idées pour présenter aux prochaines fêtes
un apéritif sympa…
il n’en manque pas sur mon blog.
Mais je n’avais encore jamais testé les macarons salés.
Aussi c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai répondu
à   Pierre de cuisinons-les-legumes.com
qui m’a invité à cuisiner un macaron salé utilisant
un légume parmi ceux que propose Prince de Bretagne pour cet hiver (ici).
Je venais justement d’acheter un potimarron, mon choix a été vite fait.
Et puis je me suis souvenu du succès de mon
Potimarron de Mantoue.
Pour Noël, sur notre table pas de Tortelli di Zucca
mais des potimacarons.
J’ai décidé de les faire tout petits (2,5 cm de diamètre)
pour pouvoir n’en faire qu’une bouchée.

Potimacaron IMG_4913_30637Potimacaron IMG_4923_30647Potimacaron IMG_4918_30642Pour une cinquantaine de Potimacarons

Sur ma paillasse :
Les coques :
– 100 g d’amandes en poudre
– 100 g de sucre glace
– ½ càc de colorant en poudre orange
– 35 g de blanc d’œuf très froidPotimarron de Mantoue DSCN0843_20118 (♦)
– 35 g de blanc d’œuf à température ambiante (♦)
– 100 g de sucre en poudre
– 30 g d’eau
Le potimarron :
– 1 morceau de potimarron
– 20 g de biscuits amaretti croquants
– 50 g de moutarde de Mantoue

– 50 g de parmesan fraîchement râpé
– Noix de muscade
– sel & poivre du moulin

La plaque du four tapissée de papier cuisson et un gabarit dans l’idéal (ici)
Un thermomètre à sucre
Une poche et sa douille
Préchauffage du four à 140°C Four Chaleur tournante

Au travail :
Le potimarron :
Couper le potimarron en quartiers. Le peler ou non et l’épépiner.


Potimarron de Mantoue DSCN0532_19814 Le faire cuire à l’eau bouillante salée pendant 10 à 15 minutes (ou encore mieux à la vapeur) jusqu’à ce qu’il soit très tendre.
Égoutter soigneusement.
Prélever 200 g de morceaux.
Mixer le potimarron avec les amaretti, la moutarde et le parmesan râpé.
Ajouter une pincée de muscade.
Saler & poivrer.

Goûter pour rectifier l’assaisonnement qui doit être bien relevé.
Réserver au frais.
Les coques :
Si vous le pouvez, préparez vous-même la poudre d’amandes comme ici.
Mélanger la poudre d’amandes avec le sucre glace.
Macarons DSCN0988_30526 Mixer quelques secondes au robot pour obtenir une poudre très fine.
Ajouter le colorant et tamiser.


Macarons DSCN1085_30623 Ajouter les blancs d’œufs froids et mélanger.
Macarons DSC_0866_8818 Mettre l’eau et le sucre dans une petite casserole et porter à ébullition en mesurant la température.
Mettre le blanc d’œuf à température ambiante dans le bol du batteur.
Macarons DSCN0994_30532 Lorsque le sirop est à 108°C, faire démarrer le batteur à vitesse maxi.
Lorsque le sirop atteint 118°C, le retirer du feu et attendre que les bulles de sucre disparaissent.
Réduire la vitesse du robot (pour éviter les projections) et verser le sucre en filet sur les blancs.
Macarons DSC_0867_8819 Lorsque tout le sirop est incorporé, remettre le batteur à vitesse maxi et fouetter jusqu’à ce que le mélange arrive à la température de 50°C (la cuve est juste tiède).
Et c’est maintenant que tout se corse…
Macarons DSCN1086_30624 Incorporer environ 1/3 de la  meringue à la pâte d’amande pour l’assouplir.
Macarons DSCN1089_30627 Puis incorporer le reste de meringue en deux fois en macaronnant : On soulève la pâte avec la spatule et on la rabat du milieu vers les bords du saladier, tout en faisant tourner celui-ci.
La pâte doit être légèrement brillante et lisse comme une pâte à gâteau épaisse et un peu coulante.
Remplir la poche à douille avec la pâte à macaron.
Macarons DSCN1091_30629 Dresser les macarons sur la plaque (il m’a fallu 2 plaques).
Enfourner (je n’ai pas laissé croûter) la première plaque.
Au bout de 10 minutes de cuisson, ouvrir le four pour faire coucou aux macarons, refermer aussitôt et laisser encore cuire pendant 5 minutes :
En fait cette petite visite de courtoisie, sert à faire évacuer la vapeur du four.
Macarons DSCN1094_30632 Sortir la plaque du four, faire glisser la feuille sur le plan de travail et attendre que les macarons soient froids pour les décoller : Cette opération se fait sans problème s’ils sont cuits correctement.

La garniture :
Potimacaron DSCN1099_30660 Sélectionner les coques deux par deux, pour qu’elles s’assemblent bien.
Poser sur la partie plate d’une coque une petite noisette de potimarron.
Potimacaron DSCN1100_30661 Couvrir avec la deuxième coque en pressant légèrement pour bien répartir la garniture.
Potimacaron DSCN1103_30664 Ranger les coques à plat sur une plaque et les déposer au réfrigérateur pendant 24 heures.
Les sortir un peu avant de les déguster pour que les macarons soient à température ambiante.

Potimacaron IMG_4923_30647

Pierre a invité six blogueuses a relevé ce défi.
Vous trouverez les recettes en cliquant sur le logo

sans-titre

À propos de la recette :
Attention sans-titre La température et les temps de cuisson que je vous donne sont valables pour mon four, à vous de les adapter au vôtre.
– Les blancs d’œufs doivent être « vieillis », séparés des jaunes et réservés depuis 5 jours au minimum au frais. J’ai sorti les miens du congélateur et je les ai laissés patienter 5 jours.
♦ J’ai pesé les blancs, 35 g correspondent à un gros blanc d’œuf.
Une partie doit être froide (sortant du réfrigérateur) et l’autre à température ambiante.

J’ai testé pour vous la CONGÉLATION :
– Les coques cuites peuvent être congelées sans problème en attendant d’être garnies.
– Les macarons garnis ressortent également très bien. Après une petite attente à température ambiante, ils nous ont régalés!

Paroles de Gourmands : Les coques fondent dans la bouche, le potimarron est délicieusement relevé! Tous les pouces se sont dressés, les bouches étant bien trop occupées pour acclamer ce potimacaron!!

Source et recettes originales :
Pour les coques : Jérome Cellier
Pour le potimarron : Petites cuillères italiennes – Laura Zavan

 Si la visite vous a plu
pensez à vous inscrire à la Newsletter
Pour ne rater aucune gourmandise
Bonne journée à tous.

1 imprimante_03

68 réponses
  1. Annick
    Annick dit :

    Bonjour Michèle,
    Ils donnent bien envie ces macarons, seulement voilà. Je n’ai pas trouvé de moutarde de Mantoue, ni dans ma petite épicerie italienne à PARIS, ni sur Internet.Où en trouver ? Ou alors par quelle moutarde la remplacer. Merci d’éclairer ma lanterne. Encore merci pour toutes ces bonnes recettes. J’en profite pour te sohaiter une très bonne année 2014.

    Répondre
    • Michèle
      Michèle dit :

      Bonjour Annick. La moutarde de Mantoue est effectivement difficile à trouver. Moi je l’ai commandée à l’épicerie italienne. J’ai essayé avec de la « vraie » moutarde, mais le résultat n’est pas du tout le même et ne m’a pas plu du tout.
      Je te souhaite aussi le meilleur pour 2014. Bisous

      Répondre
  2. varionsnosplaisirs
    varionsnosplaisirs dit :

    Superbe idée de mélanger un concept sucré avec un aliment de ce type, j’adore et j’adhère !

    Je viens d’ouvrir mon blog suite à mes visites régulières sur ce blog et ma passion pour la cuisine, si tu peux aller y faire un petit tour.

    Encore BRAVO !

    Marie

    Répondre
  3. Domi
    Domi dit :

    je n’aime pas les macarons sucrés j’avoue, bien trop sucré pour moi et je n’aime pas la meringue en général (bien que j’adore les amandes loll) mais en version salée je goûterais volontiers … dommage que tu sois si loin 😉
    bisous

    Répondre
  4. JO
    JO dit :

    Ils sont SUBLISSIMES. Ils m’avaient tapés dans l’oeil hier!!! tu parles, que je n’allais pas rater une pareille recette………………..Le tout maintenant!!!! c’est de réussir à les faire aussi bien que toi!!!! et là! ce n’est pas gagné.
    BRAVO et MERCI pour ce délicieux partage.
    Bon lundi
    BISES
    JO

    Répondre
  5. coco de Nice
    coco de Nice dit :

    bravo pour ces beaux petits macarons très originaux !
    je n’ai pas encore osée me lancer dans cette aventure, mes deux précédents essais n’étant pas concluant du tout . Mais c’était avant , du temps de mon vieux four
    peut être qu’avec mon nouveau four, ça se passera mieux
    à tester
    merci pour la recette
    bizzz et très bon début de semaine

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.