, , , , ,

Rôti de porc façon Orloff

Rôti de porc façon Orloff P1080982 R
Rôti de porc Orloff

Bonjour à tous et
bienvenue dans ma cuisine

Je sens que je vais attirer les foudres des puristes avec ce Rôti de porc façon Orloff…
Oui car la recette originale a été créée au XIXème siècle  par le cuisinier français Urbain Dubois
pour le prince Alexeï Orlov, ambassadeur de Russie en France.
Ce plat était préparé avec du veau et le veau Orloff était préalablement cuit,
coupé en tranches et garni d’une duxelle aux champignons, le tout nappé d’une sauce Mornay…
Et bien, franchement, j’ai préféré la variante moderne
et je ne l’ai pas regretté en voyant à quel point mes petits et grands gourmands se sont régalés!

.
Rôti de porc façon Orloff P1080982 RRôti de porc façon Orloff P1080983 RRôti de porc façon Orloff P1080984 R
Rôti de porc façon Orloff
Pour 8 Croquants-Gourmands

Le rôti :

– 1,5 kg de rôti de porc dans la longe (1)
– 200 g de lard fumé  (2) coupé en tranches très fines (3)
– 200 g de comté (3) coupé en tranches fines
– sel & poivre du moulin
crépine de porc (4)
– huile d’olive

Les pommes de terre :

– 1,5 kg de pommes de terre charlotte (5)
– 4 échalotes
– 6 gousses d’ail
– huile d’olive ou beurre

1 plat à four
Préchauffage du four à 180°C

 

Le rôti :

J’ai fait couper le lard fumé en tranches très fines par le charcutier.
Quant au comté, Mr CFG s’en est chargé (merci!!).
Saler et poivrer le rôti sur tous les côtés.
Je ne l’ai pas fait, mais la prochaine fois, je le ferai dorer dans un filet d’huile.
Il faudra alors le laisser refroidir.

Retirer éventuellement les ficelles du rôti.
Trancher le rôti en tranches de 1 cm d’épaisseur environ sur les ¾ de la hauteur : les tranches restent attachées à la base.
Glisser entre chaque tranches une tranche (2 pour moi car elles étaient étroites) de comté et une tranche de lard.

Reformer le rôti.
Pour plus de facilité, je l’ai enfermé dans une crépine et ensuite je l’ai resserré avec un tour de ficelle
(sans crépine, il faudra ficeler le rôti pour qu’il ne s’ouvre pas).
Je l’ai arrosé d’un filet d’huile (inutile si on le fait dorer avant) et parsemé de quelques herbes de Provence.

Enfourner pour 1 heure environ, en vérifiant la cuisson au bout de 45 minutes
(la température mesurée avec un thermomètre à sonde doit être aux alentours de 75°C).
J’ai fait cuire mon rôti un peu à l’avance pour pouvoir libérer le four et je l’ai mis à réchauffer
pendant que les feuilletés apéritifs circulaient…

Les pommes de terre :

Laver et éplucher les pommes de terre.
Les couper en 2 ou en quatre suivant leur taille.

Mettre les pommes de terre dans une casserole et les couvrir d’eau froide. Saler.
Porter à ébullition, puis laisser cuire à frémissement pendant une dizaine de minutes.
Les égoutter.
Éplucher les échalotes et les couper en quatre dans le sens de la longueur.
Laisser les gousses d’ail en chemise.
Faire suer les échalotes dans de l’huile (ou du beurre si vous préférez).
Ajouter les gousses d’ail (oups, je les ai oubliées…).

Remettre un peu d’huile.
Il en faut suffisamment pour que les pommes de terre soient confites.
Moi, j’ai voulu faire moins gras et mes pommes de terre se sont un peu écrasées,
c’était moins joli, mais tellement bon quand même!
Rajouter les pommes de terre, laisser quelques secondes à feu vif, puis couvrir et laisser confire doucement pendant une quinzaine de minutes en secouant la poêle de temps en temps.

Vérifier la cuisson et l’assaisonnement.
Là encore, j’ai fait cuire un peu à l’avance et je les ai réchauffées sur feu très doux au moment du repas.

 

Au moment du service, couper le rôti en tranches en taillant un peu en diagonale, pour obtenir un visuel marbré
et pour que chacun profite de tous les éléments.

Récupérer le jus rendu par la viande et la mettre en saucière.
J’ai servi chaud avec une poêlée de légumes (ramassés chez Mr P) et des pommes de terre confites.

.

Rôti de porc façon Orloff P1080982 R

 Il n’y a plus qu’à… se régaler!

À propos de la recette :
(1) ou dans le filet, il faut un morceau qui donne de belles tranches.
(2) ou de bacon.
(3) J’avoue que je n’ai pas regardé le poids
(4) Pas indispensable mais bien pratique
(5) ou ratte… à chair ferme en tous cas
Attention sans-titre La température et les temps de cuisson que je vous donne sont valables pour mon four, à vous de les adapter au vôtre.

Paroles de Gourmands : Quel succès chez les petits (et même celui qui est censé ne pas aimer le fromage!) comme chez les grands!

Source et recettes originales dont je me suis inspirée :
Meilleur du Chef
L’atelier des Chefs

 

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo à l’adresse
croquantfondant@yahoo.fr
je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

 

1 imprimante_03

66 réponses
  1. nicolepassions
    nicolepassions dit :

    Coucou Michèle,

    Cela fait une éternité que je n’ai pas fait de veau Orloff……C’est pourtant tellement bon! Bisoussssssssssss

    Répondre
  2. LOLO "Les P'tites Mains"
    LOLO "Les P'tites Mains" dit :

    Kikous, c’est une super recette, il y a bien longtemps que je n’ai pas fais de veau orloff !!!! La maman de Chloélia aime ça et je voulais lui faire plaisir !!!! Avec du porc, ce doit être délicieux aussi, ta recette me plait
    beaucoup !!!! et la crépine, qu’elle bonne idée si on en trouve !!!! Gros bisous doux. TA LOLO

    Répondre
  3. gut
    gut dit :

    j’avais ma façon de le faire aussi qui n’était pas la vraie recette, ça c’était du temps où mon papa boucher me préparait mon rôti !! j’ai réessayé mais c’était tellement mal préparé que je n’ai jamais recommencé ! Tu me fais envie et je sais chez toi que je me serais régalée !! Tu as un charcutier ? ça existe encore ce métier pfffff ! il y a une éternité que je n’en ai pas vu ! Merci Michèle pour ce plat qui m’a rappelé des souvenirs ! Gros bisous

    Répondre
  4. quatrefilles
    quatrefilles dit :

    Bonjour, merci Michèle pour cette veersion du « porc Orloff », moi aussi, je le fais au porc, il a un rendu un peu plus moelleux. Une astuce quand on n’a pas de crépine (pour ma part, je n’aime pas trop), je reconstitue le rôti en enfilant deux ou trois piques à brochettes, ça évite la dispersion des éléments. En tout cas, je n’ai qu’un mot à dire, c’est trop bon!!!! bonne journée, bisous ensoleillés.

    Répondre
    • Michèle
      Michèle dit :

      Je me demandais comment j’allais m’y prendre pour faire tenir l’ensemble et j’ai eu l’idée de la crépine (par précaution je l’ai commandée à l’avance!) et bien c’est génial comparé à la ficelle! 🙂 Bisous Cécile

      Répondre
  5. Barbara
    Barbara dit :

    il est plus que magnifique
    j’aime ta version (tu as noté façon Orloff alors les puristes!!…)

    perso c’est celle ci que j’ai faite aussi
    et ça nous a très bien plus (par contre j’avais pas de crépine et en effet ça s’échappe un peu 🙂
    (ps ça s’achète où parce que j’ai pas de charcutier moi ? )

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *