Colombier de Pentecôte

Bonjour à tous.
Bienvenue dans ma cuisine
et surtout… Prenez soin de vous… et des autres!

Je vous ai proposé ce Colombier de Pentecôte il y a bien longtemps
et voilà comment je vous le présentais :
J’ai découvert il y a quelques jours cette tradition Marseillaise

en parcourant le blog de Marie Claire.
Le délicieux biscuit est à base d’amandes et il est fourré de fruits confits
des bons, des vrais, venant de Provence aussi.

Quelle honte! Je ne connaissais pas du tout
le Colombier de Pentecôte de Marseille
et je n’avais même jamais vu ce gâteau…
.
N’oubliez pas de cliquer sur les mots en gras pour voir les articles sur mon blog.
.

Colombier de Marseille - DSC_4411_1977 (Copy)

Hier je me suis donc promenée dans la ville en m’arrêtant devant toutes les pâtisseries
et finalement (dans une seule vitrine) j’ai vu le Colombier,
discrètement posé à côté des gâteaux habituels.
J’ai été un peu déçue, moi qui aime les traditions,
j’aurai voulu qu’on le mette plus en valeur…
En rentrant, j’ai fait quelques recherches pour satisfaire ma curiosité
et peut-être la vôtre aussi si vous le désirez.

Le Colombier est un gâteau provençal traditionnel qui n’est préparé que pour la Pentecôte.
Une fève colombe (symbole du Saint-Esprit) y est cachée.
Dans la tradition, celui qui trouvait la fève dans sa part de gâteau
devait se marier dans l’année.
Il semble qu’à l’origine ce gâteau était un gâteau de fiançailles.
Un peu plus tard dans le début des années 1900,
on retrouve dans les écrits un gâteau « le Colombier »
revendiqué par le syndicat des pâtissiers, confiseurs et chocolatiers de Marseille.
Ce gâteau est décrit comme un entremets aux amandes et au melon,
nappé d’abricot et décoré d’amandes effilées et
d’une bande de pâte d’amande verte.

J’ai lu aussi que le Colombier était né vers 1920 d’un concours organisé par les pâtissiers
pour élire le gâteau le plus pratique à transporter au « cabanon »
(habitation très rustique construite par les pêcheurs dans les calanques).
Le Colombier n’ayant pas besoin de se conserver au frais a gagné.

Enfin un peu d’histoire, avec cette tradition qui veut que le Colombier symbolise
l’unification de la Grèce antique et de Marseille :
Gyptis, fille d’un chef de tribu gaulois avait caché une colombe
dans un gâteau qu’elle fit partager à ses nombreux prétendants
en promettant d’épouser celui qui la trouverait.
C’est ainsi qu’elle épousa le grec Protis et qu’ensemble ils fondèrent Marseille.
Pentecôte image001111
Voilà les informations que j’ai pioché à droite et à gauche,
j’espère les avoir fidèlement retranscrites
et ne pas vous avoir ennuyés.

Pour en revenir à la recette, j’ai légèrement modifié celle de Marie-Claire
en diminuant un peu la quantité de sucre,
en mettant plus de melon que d’orange et j’ai changé la finition
(que je trouvais pourtant très sympa) pour essayer d’être fidèle à la description.
.

Colombier de Marseille - DSC_4443_2009 (Copy)Colombier de Marseille - DSC_4439_2005 (Copy)Colombier de Pentecôte
Pour 8 Croquants-Gourmands :

Le gâteau :


– 130 g de melon confit

– 80 g d’écorces d’oranges confites
– 40 g de farine
– 1 grosse pincée de levure
– 60 g de beurre
– 125 g d’amandes en poudre
– 100 g de sucre glace
– 3 œufs + 1 blanc d’œuf
– 45 g de Grand Marnier ou de liqueur d’orange

1 moule à manqué de 22 cm de diamètre
beurré et fariné ou chemisé de papier sulfurisé.

Préchauffer le four à 200°C Position four chaleur tournante _png
.

Faire fondre le beurre au micro-ondes sans le laisser trop chauffer.
Couper le melon et les écorces d’orange en tout petits dés.
Les rouler dans la farine (dans laquelle on a mélangé la levure) pour bien les séparer
et empêcher qu’ils tombent au fond du gâteau.

Battre au fouet électrique le blanc d’œuf avec le sucre et la poudre d’amandes
jusqu’à ce que les ingrédients soient bien amalgamés.

Ajouter les œufs un à un puis la liqueur d’orange en fouettant toujours
jusqu’à ce que la préparation soit légère et bien mousseuse.

Incorporer alors la farine et le beurre en mélangeant cette fois à la spatule.
Verser la pâte dans le moule.

Baisser le four à 180° C.
Enfourner pendant 30 minutes.Vérifier la cuisson.

Démouler et laisser refroidir sur une grille.

 

La finition :

– confiture d’abricot
– 50 g d’amandes effilées
– pâte d’amande verte
– sucre glace

Faire griller les amandes à sec dans une poêle.
Tamiser la confiture pour enlever les morceaux.

Enduire le dessus et les côtés du gâteau de confiture.
Le parsemer d’amandes.

Étaler la pâte d’amande à l’aide du rouleau en saupoudrant de sucre glace
pour qu’elle ne colle pas.

Découper une bande.

Décorer le gâteau.

.
Il n’y a plus qu’à se régaler
Bonne dégustation

Symbole du four :
Position four chaleur tournante _png Chaleur tournante

Une recette déjà proposée le 24 mai 2010

Commentaires de la Tablée : Une texture douce et fondante et une harmonie de saveurs en bouche qui nous a comblés. Que du bonheur dans ce délicieux gâteau. Merci Marie Claire.

Source et recette originale : Du miel et du sel

Dans la cuisine de


1  – Sophie – 2 – Michelle – 3 – Anne-Marie Do – 4 – Christelle


1 – Danielle L – 2 – Danièle C

 

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo à l’adresse
croquantfondant@yahoo.fr
je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

 

1 imprimante_03

45 réponses
  1. Anne-Marie do
    Anne-Marie do dit :

    Depuis ta 1ère parution, je ne l’ai plus fait – Enfant ma mère ne faisait pas de gâteau – De ce fait, bizarrement je l’ai connu après mon mariage dans la pâtisserie du quartier qui était tenue par une famille « pied-noir » & qui chercher toujours les spécialités françaises. Bonne journée

    Répondre
  2. Barbara
    Barbara dit :

    je connaissais surtout de nom mais n’avais pas (encore ) détaillé la recette donc (du moins j’avais oublié!!)
    merci Michèle pour toutes ces précisions

    par contre tu devrais expliquer pour le cabanon (idem dans le Var hein c’est pas qu’à Marseille 🙂
    parce qu’écrit ainsi on a l’impression qu’on a une villa !!!

    🙂

    alors qu’en effet même ds les petits village la « tradition » le weekend pour certains c’est d’aller manger au cabanon !!(perso j’en ai pas )

    🙂

    Répondre
      • Fournil d allauch
        Fournil d allauch dit :

        Bonjour
        Tous simplement si vous souhaitez voir des colombier venez sur allauch
        Ps:il n y a pas de beurre dans le colombier

        Répondre
        • Michèle
          Michèle dit :

          Bonjour et merci de votre visite dans ma cuisine. C’est avec plaisir que je passerai vous voir dès que l’occasion se présentera. Pour la recette, désolée si elle n’est pas conforme, je me suis fiée à celle que j’ai trouvée.
          Je suppose que le week-end va être chargé pour vous, alors je vous souhaite plein de succès avec vos Colombiers.

          Répondre
  3. Léa R.
    Léa R. dit :

    Bonjour!
    Chez moi, cette recette a été un véritable coup de coeur! Ce gâteau est fondant, le goût des amandes est vraiment présent et s’accorde à merveille avec les fruits confits, et les amandes grillées parsemées sur le dessus apportent un vrai plus!! J’imagine qu’une version sans fruits confits serait délicieuse également!!

    Répondre
  4. sophie
    sophie dit :

    bonsoir Michelle,
    je viens de finir, de écrire ta recette je la mettrai sur mon blog et parlerai de toi aussi, et je m’empresse de la faire pour demain dimanche, une fois que je le fait je mettrai la recette te passerai aussi en photos encore merci a toi Michelle, un vrai cordon bleue tu et , bisous sophie et a bientôt
    sophie

    Répondre
  5. sophie
    sophie dit :

    bonjour Michelle

    a tu fait le colombier cette année ! moi rien fait de tout ça mais un gâteau aux pommes d’hier soir, tardif , sinon très bon gâteau le colombier il fait envie, bisous et bon dimanche a toi Michelle, sophie

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.