Je n’aime pas terminer la journée sans avoir fixé mon programme du lendemain
et ce soir là, je me suis couchée
avec un programme bien chargé pour le lendemain en vue d’un repas familial.
Mais j’avais juste envie de vous raconter ce qui m’est arrivé lorsque je me suis endormie ….

J’ai fait un rêve…
Non, non, rassurez-vous, je ne me prends pas pour Martin Luther King,
Mais, j’étais cette nuit dans un lieu magique pour moi.
Je me voyais déambuler dans la cuisine d’un grand restaurant étoilé
et je ne savais plus où poser les yeux tellement j’étais émerveillée.

Une grande et belle cuisine professionnelle avec un mobilier inox rutilant.
Des plans de travail bien spacieux, sur lesquels trônaient balances et autre petit matériel indispensables.
Génial pour moi qui ai l’habitude de préparer plusieurs plats en même temps.
Pour la cuisson… là, je l’avoue, j’étais dans un vrai délire, voyez plutôt :
J’ai vu un four professionnel, mais que dis-je un four?  il y en avait même plusieurs :
Un micro-ondes assez large pour contenir et réchauffer rapidement un grand plat
c’est tellement pratique, lorsqu’il faut se dépêcher.
À côté, un four vapeur, j’en rêve (encore!),
et il est vrai que tester cette cuisson dont j’ai beaucoup entendu parler me plairait beaucoup.
Il y avait aussi deux fours à convection, un petit pour les jours où nous ne sommes que deux
et un autre beaucoup plus grand pour faire cuire en une seule fois
tous les plats qui régaleront mes gourmands petits et grands.

Un four à air pulsé, j’utilise beaucoup ce type de cuisson, mais je déplore toujours
que mon four ne soit pas assez large pour accueillir de grandes plaques
pour les tablées nombreuses pendant les vacances.

Il y avait enfin un four basse température…
J’en ai tellement entendu vanter les mérites!
Vous vous rendez-compte? La possibilité de faire cuire la viande, tout doucement
pendant qu’à côté une brioche gonfle à son aise et qu’un gratin prend tout son temps pour dorer…

Voilà que je me prenais tout à coup pour un Chef d’orchestre coordonnant toutes les opérations
et que je supervisais toutes les cuissons avec ma baguette magique!

Ouf, il faut que je reprenne mes esprits car ma cuisine professionnelle
me réserve encore de bonnes surprises.

J’ai vu aussi dans mon tour d’horizon et dans ce doux délire,
des rangements étudiés à la perfection pour la batterie de cuisine où
casseroles, marmites et autres gros ustensiles ne se chevauchent pas mais s’étalent tranquillement
à côté des moules à gâteaux de toutes tailles et de toutes formes.
Tout ce petit monde bien rangé à portée de mains et des plans de travail
pour être choisis et saisis rapidement et sans s’énerver (mais qui s’énerve???).

J’ai tout de même dû m’énerver un peu, car à ce moment précis je me suis réveillée.
Je suis descendue dans ma cuisine pour constater que finalement,
c’était un beau rêve mais je ne suis pas si mal dans ma cuisine
puisqu’elle me permet de vous préparer de bons petits plats depuis des années.

Allez, me voilà requinquée pour attaquer mon repas familial du lendemain.