, , , ,

La Pogne de Romans

La Pogne de Romans P1050645
La Pogne de Romans

Bonjour à tous et
bienvenue dans ma cuisine

Vous le savez, j’adore les brioches, toutes les brioches
Lorsque mes enfants étaient petits, nous nous arrêtions toujours pour acheter une  Pogne de Romans
en allant dans la famille en Savoie.
J’avais mis en attente celle de Thierry et puis elle s’est perdue dans la masse de mes recettes « à faire ».
Mais lorsque mon amie Michelle l’a publiée à son tour, je m’y suis mise immédiatement
et croyez-moi, j’ai bien regretté de ne pas l’avoir préparée avant!
Du coup, j’en ai préparé deux à la fois et en plus, je l’ai refaite quelques jours plus tard…
J’ai testé ainsi pour vous, la version MAP et la version robot.

Mais, connaissez-vous la Pogne de Romans?

Au départ au moyen-âge, la pogne était préparée uniquement pour les fêtes de Pâques
l’usage des œufs  étant interdit pendant le Carême, les ménagères en ajoutaient alors dans leur pâte à pain.
Mais tout évolue, heureusement, et au fil du temps, cette brioche a été enrichie
de beurre, de sucre et de parfums comme la fleur d’oranger.
Aujourd’hui, on en trouve toute l’année pour notre plus grand plaisir.

 

Il faudra commencer la préparation la veille de la dégustation

 

La Pogne de Romans P1050645 La Pogne de Romans P1050647La Pogne de Romans P1050658 La Pogne de Romans
Pour 8 Croquants-Gourmands

Le levain :
– 60 g de lait
– 10 g de levure fraîche
– 50 g de farine
La pogne :
– 2 œufs
– 17 g d’eau de fleur d’oranger
– 18 g de rhum brun
– le zeste d’un ½ citron
ou 1 gousse de vanille
– 2 g (½ càc) de sel fin
– 280 g de farine T45
– 90 g de sucre
– 90 g de beurre
– 1 blanc ou 1 jaune d’œuf + lait pour la finition.

La plaque du four tapissée de papier cuisson
Préchauffage du four à 160°C ou

 

La veille, le matin :


Mélanger dans un pot, l’eau de fleur d’oranger, le rhum et le zeste de citron ou les graines d’une gousse de vanille.
Couvrir et laisser macérer pour que tous les parfums se développent.

Le levain :

Dans un grand bol, dissoudre la levure dans le lait tiède.
Ajouter la farine et mélanger.

Couvrir et laisser lever à température ambiante jusqu’à ce que le levain soit bien gonflé et « tout en ébullition », cela peut prendre plusieurs heures suivant la température ambiante.

La veille, l’après-midi :

La pâte à pogne :

Dans  la Machine à pain :
Mettre dans la cuve de la MAP, le mélange au rhum, le sel, et les œufs.
Couvrir avec la farine, ajouter le levain, le sucre et le beurre en parcelles.
Lancer le programme « pâte » et le laisser se dérouler jusqu’au bout.
La MAP a fait tout le travail, la première levée est faite.

Au robot :
Mélanger dans le bol du robot la farine, le sucre et le sel.
Faire un puits et y verser le mélange au rhum,  les œufs, le levain et le beurre.
Pétrir avec le crochet en vitesse 1 pendant 20 minutes.

La pâte est collante, c’est normal.
Laisser reposer 20 minutes.

Pétrir une seconde fois à vitesse 1 pendant 20 minutes.
Mettre la pâte dans un saladier, filmer et laisser lever jusqu’à ce qu’elle double de volume.
Il faudra 3 à 5 heures, suivant la température ambiante
ou 1h30 environ dans le four à 35°C.
Après ce temps de pousse, dégazer la pâte sur le plan de travail fariné.
Former une boule et la déposer dans le saladier filmé, au réfrigérateur pendant 5 heures au minimum ou mieux toute la nuit.

Le jour J :

Déposer la pâte sur le plan de travail fariné.

Aplatir le pâton, puis former une boule en mettant la clé (la soudure) en dessous.
Faire un trou au centre de la boule avec l’index, puis glisser les deux pouces dans le trou et faire tourner la brioche pour agrandir le trou,
et jusqu’à ce quelle atteigne un diamètre de 20 cm environ (j’ai pris un cercle pour guide).

Poser la pogne sur la plaque du four et laisser pousser pendant 1h15 à 35°C dans le four
ou, couverte d’un torchon, pendant 7 à 8 heures à température ambiante.
Lorsque la pogne est bien levée, la badigeonner au pinceau avec le blanc d’œuf ou avec un jaune d’œuf mélangé avec du lait.
Entailler le dessus de la brioche en carré avec une lame de rasoir.

Enfourner à 160°C pendant 30 minutes.
Si vous n’avez pas de fonction sur votre four, posez une coupelle d’eau chaude sur la plaque.

Laisser refroidir sur une grille avant de la dévorer.

 

La Pogne de Romans P1050645

 

Il n’y a plus qu’à… se régaler!

À propos de la recette :
– J’ai augmenté un peu la quantité de farine, je trouvais la pâte bien trop molle.
Attention sans-titre La température et les temps de cuisson que je vous donne sont valables pour mon four, à vous de les adapter au vôtre.

J’ai testé pour vous la CONGÉLATION :  Aucun problème!!

Paroles de Gourmands :  Un régal! à refaire très vite! Merci Michelle, merci Thierry

Source et recettes originales :
Plaisirs de la maison
Un grain de cuisine par Thierry d’issy

 

Dans la cuisine de


1 & 2 – Ninou

1 & 2 – Kitty

 

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo à l’adresse

croquantfondant@yahoo.fr

je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

1 imprimante_03

62 réponses
  1. kitty
    kitty dit :

    ça y est,je me lance : le levain est préparé ,demain je continue…je suis impatiente de voir le résultat car j’adore la Pogne .Vous tiens au courant bises

    Répondre
  2. Chrystel
    Chrystel dit :

    Wow, elle est ma-gni-fique ta Pogne, Michèle ! La mie me donne envie de me jeter sur une belle part. Je me fais très rare actuellement, mais la déco de ma maison m’accapare toute entière, et c’est bien comme cela. Ça m’occupe les mains… et l’esprit (et il vaut mieux puisque je viens de savoir que je suis licenciée, dans quelques jours !!!). L’année 2017 est à vomir !!!! Gros bisous

    Répondre
  3. sarah
    sarah dit :

    J’en avais entendu parler dans une des émissions meilleur boulanger, bon tu peux être sur que je vais la tester car la tienne est superbe!! Bisous ma chère Michèle et bonne journée!

    Répondre
  4. LOLO "Les p'tites mains"
    LOLO "Les p'tites mains" dit :

    Kikous, comme j’aimerai reussir tes belles brioches, moi elles sont belles, mais P dit qu’elles
    ne sont pas légères… je rate quelque chose c’est sûr….Gros bisous doux. TA LOLO

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *