, , , ,

le Nantais

Le Nantais DSCN7593
le Nantais

Bonjour à tous et
bienvenue dans ma cuisine

Je ne suis jamais allée à Nantes,
mais j’ai souvent entendu vanter sa spécialité.

« Le gâteau nantais, c’est un bon goût mais aussi
un vrai morceau du patrimoine nantais. 
«En 1820, on dit que c’est Monsieur Rouleau,
un maître fouacier installé quartier Saint-Clément
qui a inventé le gâteau nantais avec le sucre de canne
et le rhum qui venaient des Antilles, raconte le Chef Yvon Garnier.
C’est un gâteau qui relate l’histoire de Nantes,
et son commerce triangulaire qui en fait partie.»
«Sa particularité est aussi qu’il se conserve très bien.
D’ailleurs, on l’appelle aussi gâteau du voyageur»
20 minutes

Il a été remis à l’honneur dans les années 70
par la biscuiterie Lu et c’est un régal
à réserver aux adultes en raison de sa teneur en rhum assez prononcée.
J’ai suivi (pas fidèlement) la recette de Georgette,
de la Résidence Les Castalies en plein cœur de Nantes.

Ce gâteau demande à reposer au-moins 24 heures
et encore mieux plusieurs jours pour pouvoir s’imprégner de tous les parfums.
Il se conservera au frais, bien enveloppé
mais vous penserez à le mettre à température ambiante
un moment avant de le servir.

Si vous n’aimez pas le rhum, passez votre chemin,
car bien que j’en ai diminué la dose, son parfum est très présent!
.
Le Nantais DSCN7593Le Nantais DSCN7599

Le Nantais
Pour 6 à 8 Croquants-Gourmands

Amandes DSCN7628

Le gâteau :
– 125 g de beurre ½ sel mou

– 125 g de sucre
(vanillé maison pour moi)
– 3 œufs
– 125 g de poudre d’amande
– 40 g de farine
Le nappage :
– 3 càc de confiture d’abricot

– 2 càs de rhum
Le glaçage :
– 60 g de sucre glace

– 2 càs de rhum

1 moule à manqué de 20 cm de diamètre beurré et fariné si non en silicone
Préchauffage du four à 200°C Position four chaleur tournante _png

.
Le gâteau :

Travailler au fouet le beurre très mou et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
Ajouter les œufs un par un en fouettant entre chaque.

Incorporer la poudre d’amande.
Ajouter enfin la farine et l’intégrer rapidement.


Verser la pâte dans le moule.
Enfourner pour 20 minutes : Les bords se détachent du moule, le gâteau est cuit, il n’a pas levé mais il est bien doré.

Attendre quelques minutes puis démouler le gâteau sur une grille.
Le déposer sur le plat de service.


Le nappage :

Filtrer la confiture pour enlever les morceaux. En faire chauffer trois cuillerées à café pour qu’elle soit bien fluide.
Mélanger la confiture avec le rhum et napper le gâteau encore chaud de ce mélange.
Laisser bien refroidir.

Le glaçage :

Mettre le sucre glace dans une tasse et y ajouter le rhum petit à petit.
Attention sans-titre le glaçage doit être à peine coulant!
Verser le glaçage sur le dessus du gâteau et l’étaler sans le faire couler sur les bords.
Laisser durcir.

Comme mon glaçage n’était pas assez couvrant, j’en ai remis un autre en mélangeant 50 g de sucre glace et 2 cuillerées à soupe de jus de citron.
Le glaçage n’était pas plus joli, mais nous avons bien aimé ce petit goût très discret donné par le citron.
Conserver le gâteau au frais, mais le remettre à température ambiante avant de le servir.
.

Le Nantais DSCN7593

Il n’y a plus qu’à se régaler

Symbole du four :
Position four chaleur tournante _png Chaleur tournante

À propos de la recette :
– Si vous n’avez pas de beurre ½ sel, mettez du beurre doux et ¼ de cuillerée à café de sel.
– J’ai voulu comme Georgette, napper le gâteau de confiture d’abricot et de ce fait le glaçage n’est pas aussi blanc que je l’aurai souhaité, mais l’abricot tempère un peu le goût du rhum et c’est très bien!

Attention sans-titre La température et les temps de cuisson que je vous donne sont valables pour mon four, à vous de les adapter au vôtre.

Paroles de Gourmands :
Que vous dire, sinon que ce gâteau a été plébiscité. Et ce n’est pas mon frère qui vous dira le contraire!! Merci Georgette

Source et recette originale :
Georgette de la résidence Les Castalies

Dans la cuisine de

à vous de jouer Le nantais Carolyn Naizy WP_20140328_005 à vous de jouer Anne-Marie Do LE NANTAIS 25.04.2015 à vous de jouer Anne-Marie Do LE NANTAIS (portion) 26.04.2015 à vous de jouer Le Nantais ma Lolo P1070271 à vous de jouer Anne Cruat Le Nantais 001
1 – Carolyn N – 2&3 – Anne-Marie Do – 4 – ma Lolo – 5 – Anne C

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo à l’adresse
croquantfondant@yahoo.fr
je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

 

1 imprimante_03

74 réponses
  1. Barbara
    Barbara dit :

    tu sais quoi
    du coup hier j’ai ouvert mon cahier (mes!) et relu « ma  » recette ben y avait aussi la confiture d’abricot dans mes souvenirs je croyais que non

    donc confirmation top recette !

    Répondre
  2. Claude PELLETAN-DEROCHE
    Claude PELLETAN-DEROCHE dit :

    Si je peux me permettre…vous avez oublié la levure….et il serait préférable de présenter le gâteau dans l’autre sens..face contre le moule à la cuisson…..au dessus…. ..bonne après midi…

    Répondre
  3. midolu
    midolu dit :

    Bonjour Michèle, bonjour toutes et tous !
    J’adore le rhum et j’ai déjà fait le gâteau nantais plusieurs fois, même si je ne le connais pas depuis très longtemps.
    Mais j’ai suivi des recettes un peu différentes, surtout parce que du rhum était incorporé dans la préparation de base, puis pour imprégner le biscuit à sa sortie du four, et une troisième fois pour le glaçage (mais je n’ai pas mis de glaçage).
    Il faudra donc que j’essaye cette belle recette, tout en sachant que je ne pourrai pas résister à ajouter du rhum dans la préparation … 😉
    Merci Michèle ! Bises et bonne journée.

    Répondre
  4. Chrystel
    Chrystel dit :

    Je n’habite qu’à 1 heure de Nantes mais je n’ai jamais goûté au gâteau Nantais ! Rhooo !!! Il faudrait quand même que je découvre ça.
    Il a l’air super bon ! Par contre, je ferais l’impasse sur le glaçage (dont je ne suis jamais très fan).
    Bisous Michèle

    Répondre
  5. Au gré du marché
    Au gré du marché dit :

    Ta version du gâteau nantais me plaît beaucoup. L’ajout de la confiture d’abricot et le fait que tu aies un peu moins de rhum m’apparaient une bien bonne idée, ce qui me donne le goût de reproduire ce gâteau!
    Bises,
    Lou

    Répondre
  6. Françoise
    Françoise dit :

    Je ne connaissais pas ce gâteau, mais il m’a l’air succulent ! sur ce fond de ciel bleu et quelques fleurs printanières, il peut aussi nous inviter au voyage….en emportant une part !!
    Bonne journée.

    Répondre
  7. Andrée
    Andrée dit :

    Un joli gâteau très gourmand. Ici on aime la saveur du rhum dans les pâtisseries. Bisous plein de soleil, mais des gelées blanches le matin tout de m^me, c’est pas idéal pour le jardin, il faut encore attendre un peu (lol).

    Répondre
  8. la poele qui rit
    la poele qui rit dit :

    J’ai eu les mêmes souci que toi avec le glaçage…il se délayait dans la confiture d’abricot mais qu’importe ce petit goût n’était pas désagréable.
    Je l’ai refait « tout citron » en ajoutant de la poudre de noisettes à la poudre d’amandes et je l’ai trouvé encore meilleur. (Le limoncello est facultatif et peut être remplacé uniquement par du citron)
    Bravo Mimi je te mets à l’honneur dés aujourd’hui avec ce délicieux Nantais !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *