Gigot de 7 heures

Il y avait trop longtemps que j’avais envie de ce Gigot de 7 heures ou gigot à la cuillère
et tant pis pour les miens qui font la fine bouche devant l’agneau,
pour une fois je me fais plaisir…
J’ai pris la recette sur le site Le meilleur du chef
mais je n’ai pas suivi toutes les consignes.

Désolée pour les photos, mais je n’ai pas eu le temps de les prendre,
Je ne voulais pas que la viande refroidisse…
.
Gigot de 7 heures IMG_5371_33109Gigot de 7 heures ou gigot à la cuillère
Pour 8 Croquants-Gourmands


– 1 gigot raccourci de 1,8 kg
– 1 grosse carotte
– 2 oignons
– 2 gousses d’ail
– quelques brindilles de thym
– 3 feuilles de laurier
– quelques brins de persil
– ½ litre de fond de veau
– ¼ de litre de vin blanc
– 10 grains de poivre
– 4 tomates
– sel & poivre du moulin
– huile de tournesol

1 cocotte pouvant contenir le gigot et son couvercle
Préchauffage du four à 120°C

Retirer le maximum de gras autour du gigot.
Peler les oignons et les carottes et les tailler en gros morceaux.
Peler (ou non,) les gousses d’ail et les laisser entières.
Laver les tomates, retirer le pédoncule puis les couper en 4.


Faire dorer le gigot de tous côtés dans un filet d’huile chaude.

Réserver.
Mettre à la place de la viande les carottes et les oignons, l’ail et le persil.
Dès que les légumes prennent une jolie coloration, verser le fond de veau et le vin blanc.
Ajouter les grains de poivre et saler légèrement.

Amener à ébullition, puis laisser frémir à couvert pendant trente minutes.
Déposer le gigot dans la cocotte et l’entourer des quartiers de tomates escortés
des brindilles de thym et des feuilles de laurier.

Couvrir avec le fond de cuisson réalisé et ses légumes : Le gigot doit être recouvert à moitié de sa hauteur.
Si nécessaire, rajouter un peu de fond de veau.

Poser le couvercle :
Je n’avais pas envie de « luter » le couvercle,
j’ai simplement déposé une feuille de papier cuisson sur la cocotte et posé le couvercle dessus.

Déposer la cocotte dans le four chaud et l’oublier pendant 7 heures :
Surtout n’écoutez pas ceux qui vous disent qu’il faut aller regarder, remuer…

Le lendemain, retirer la garniture à l’aide d’une écumoire et la déposer dans un plat couvert.
Soulever délicatement la viande et tirer sur l’os, qui va venir sans résistance.
Poser la viande sur une plaque avec les tomates qui sont confites mais qui sont restées bien entières
puis couvrir d’une feuille de papier cuisson.


Faire réchauffer  la viande et les légumes dans le four chaud pendant une vingtaine de minutes.
Dégraisser le fond de cuisson et le faire réduire jusqu’à ce qu’il nappe la cuillère.
J’ai servi la viande, simplement coupée à la cuillère, entourée de ses tomates
et escortée des légumes du fond de cuisson et de pommes de terre dauphines
avec la sauce en saucière.

.
Gigot de 7 heures IMG_5372_33110
Il n’y a plus qu’à se régaler
Bonne dégustation

Symbole du four :

chaleur statique ou convection naturelle

À propos de la recette :
– J’ai démarré la cuisson l’après-midi, veille du repas et le gigot est resté dans le four jusqu’au lendemain matin (il était encore chaud).
– La prochaine fois, je mettrai quelques carottes supplémentaires.

Paroles de Gourmands : J’ai entendu un concert de « Mhuuumm » et certains, censés ne pas aimer l’agneau, se sont resservis!!!

Source et recette originale :  Le meilleur du chef

Dans la cuisine de

 
1 – Jo (Belles passions)

 

 

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
laissez moi un petit commentaire
et pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo avec son nom exact à l’adresse
croquantfondant@yahoo.fr
je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

 

1 imprimante_03

42 réponses
  1. Bon Ap chez Mamounette
    Bon Ap chez Mamounette dit :

    Ton plat est bien appétissant car bien préparé comme à ton habitude, cependant je n’ai jamais goûté et n’en ferais jamais du gigot de 7 h. Je le mange bleu, juste saisi avec des gousses d’ail et un peu d’huile d’olive et un verre d’eau. Mais… si tu m’invites je veux bien essayer lolll (je te taquine) bises bonne soirée

    Répondre
  2. Colette
    Colette dit :

    Ah mais voilà qui change tout !!! une recette que j’ai envie de faire depuis longtemps, mais me lever aux aurores pour que ce soit prêt pour midi ……pas mon truc !!!! en le faisant la veille …………yapluka !!!! peut être cet été quand j’aurai mes guyanais …..! gros bisous michèle !

    Répondre
  3. JO
    JO dit :

    Il n’y a pas, il faut impérativement que je le fasse.
    Je vais suivre tes conseils. Moi! je suis comme certain chez toi!!! je n’aime pas trop l’agneau, mais pour mon Dany, qu’est ce que je ne ferais pas (mdr)
    Merci de ce partage, Je vais voir pour acheter un p’tit gigot pour ce WE. Ensuite je te dis, ce qu’il en a été (lol).
    Bon aprem
    BISES
    JO

    Répondre
    • Michèle
      Michèle dit :

      Et bien j’espère que toi aussi tu auras la surprise d’apprécier l’agneau cuit ainsi. J’espère que vous allez bien tous les deux. je vous envoie de très gros bisous

      Répondre
  4. celanie 88
    celanie 88 dit :

    moi qui ne suis pas très agneau je me suis régalée avec cette recette que j’ai faite il y a quelques années pour Noël et même les amateurs de viande saignante ont apprécié
    en plus c’est une recette qui se prépare la veille et c’est bien pratique quand on a une grande tablée à régaler
    bonne journée et merci pour toutes tes recettes

    Répondre
    • Michèle
      Michèle dit :

      Et c’est tout à fait ce qui s’est passé chez nous. Ma fille qui « n’aime pas » l’agneau en a repris deux fois! Finalement ce n’est pas une recette économique 🙂 Merci Célanie

      Répondre
    • Michèle
      Michèle dit :

      Il y avait si longtemps que j’avais envie d’essayer cette cuisson. Je n’hésiterai plus maintenant puisque tous les récalcitrants à l’agneau ont aimé. Bisous Nani

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Aujourd’hui je vous partage cette recette que j’ai cuisiné pour le réveillon de Noël. Je l’ai trouvé sur le blog de Michèle Croquant Fondant Gourmand ( ici ). […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.