Le Charente Maritime P1140460 R
Le Charente Maritime

Bonjour à tous et
bienvenue dans ma cuisine

 

Surtout ne prenez pas peur en voyant la longueur de la recette
vous savez comme j’aime prendre soin de vous, alors j’ai tout détaillé,
mais vraiment la réalisation de cet entremets ne présente aucune difficulté.
Et pour finir, ce gâteau est vraiment l’idéal pour un repas de fêtes
puisqu’il peut être préparé bien à l’avance et même par étapes, en plusieurs jours.
Juliette nous recommande même de le préparer au-moins 24 heures à l’avance
pour laisser
les parfums se développer.

.
Le Charente Maritime P1140460 RLe Charente Maritime P1140461 RLe Charente Maritime
Pour 12 Croquants-Gourmands

La nougatine :

– 50 g de glucose en poudre
– 50 g de vergeoise
– 25 g d’amandes effilées
– 10 g de beurre

La plaque du four tapissée de papier cuisson
Préchauffage du four à 180°C Position four chaleur tournante _png

Mettre dans une petite casserole le glucose et la vergeoise.
Faire chauffer doucement jusqu’à ce que les sucres fondent.

Ajouter hors du feu le beurre puis les amandes.

Remuer rapidement puis étaler la préparation sur la feuille de cuisson.
Enfourner pour 7 minutes environ jusqu’à ce que la nougatine prenne une jolie couleur ambrée.

Faire glisser la feuille sur le plan de travail et laisser durcir.
Lorsque la nougatine est froide et solide, la briser en éclats avec les doigts.

Réserver.

Le biscuit :

– 30 g de pistaches non salées
– 4 blancs d’œufs
– 3 jaunes d’œufs
– 120 g de sucre
– 60 g de farine
– 75 g d’amandes en poudre
– 150 ml environ de sirop de sucre de canne

La plaque à pâtisserie tapissée d’une feuille de papier cuisson
(j’y ai tracé un cercle de 25 cm de Ø)
Un cercle à pâtisserie de 24 cm de Ø et 6 cm de hauteur doublé de rhodoïd et fermé sur une face par un papier film;
Préchauffage du four à 175°C Position four chaleur tournante _png

Faire torréfier les pistaches pendant quelques minutes dans une poêle à sec.
Les laisser refroidir puis les hacher au couteau.

Tamiser la farine avec la poudre d’amande.


Monter les blancs en neige ferme avec le sucre.

Incorporer alors les jaunes d’œufs en fouettant brièvement.


Ajouter délicatement à l’aide d’une spatule le mélange farine-amandes.
Ajouter enfin les pistaches.

Étaler la pâte sur la feuille en couvrant le cercle.
Enfourner pour 20 minutes et laisser refroidir.

Découper le biscuit à la taille du cercle en utilisant celui-ci comme un emporte-pièce.
Déposer le biscuit dans le cercle (sur le papier film).
Le puncher de sirop à l’aide d’un pinceau.

Réserver.

La mousse au chocolat :

– 150 g de chocolat noir
– 220 g de crème fleurette très froide.

Faire fondre le chocolat au bain-marie, au micro-ondes ou à la chocolatière comme moi.


Fouetter la crème très froide pour obtenir une texture mousse à raser.
Ajouter un tiers de la crème fouettée dans le chocolat en fouettant rapidement pour le détendre.
Incorporer le reste de la crème, délicatement cette fois avec une spatule.

Étaler la mousse au chocolat sur le biscuit et lisser la surface.
Répartir sur le dessus les éclats de nougatine.

Couvrir et déposer au congélateur pour faire durcir la mousse.

La mousse à l’abricot :

– 6 g de gélatine (3 feuilles)
– 30 g d’eau
– 60 g de sucre glace
– 300 g de purée d’abricot
– 200 g de crème fleurette

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.
Mettre dans une casserole l’eau et le sucre et porter à ébullition (le sucre doit être fondu).
Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine bien essorées et remuer pour les dissoudre.
Mélanger ce sirop à la purée d’abricot et laisser la préparation refroidir un peu mais sans figer.

Fouetter la crème très froide pour obtenir une texture mousse à raser.
Incorporer délicatement à la spatule la crème fouettée à la purée d’abricot.

Verser la crème bavaroise sur la mousse au chocolat et remettre au congélateur.

Le miroir abricot :

– 2 g de gélatine (1 feuille)
– 100 g de purée d’abricot

Ramollir la gélatine dans de l’eau froide.
Faire chauffer la purée d’abricot jusqu’à frémissement.
Incorporer la gélatine bien essorée et bien remuer.


Laisser refroidir mais non figer.
Dès que la préparation est froide, la verser sur le dessus de l’entremets.

Remettre au congélateur pour 4 heures au minimum.
Sortir Le Charente Maritime du congélateur quelques heures avant la dégustation.

 

Le Charente Maritime P1140460 RIl n’y a plus qu’à se régaler
Bonne dégustation

Symbole du four :
Position four chaleur tournante _png Chaleur tournante

À propos de la recette :
Attention sans-titre La température et les temps de cuisson que je vous donne sont valables pour mon four, à vous de les adapter au vôtre.

J’ai testé pour vous la CONGÉLATION : Aucun soucis. J’ai sorti le gâteau la veille au soir et il a attendu au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

Paroles de Gourmands : Je dois reconnaître qu’il est bon, même si ce n’est pas mon gâteau préféré. Par contre ma belle-fille m’a dit que mes petits enfants s’étaient disputé les restes avec leur papa 🙂 Merci Juliette.

Source et recette originale : La marmite à M’Alice

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo à l’adresse
croquantfondant@yahoo.fr
je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

 

1 imprimante_03

 

Avec ce gâteau Le Charente Maritime, je participe au défi lancé par
La Nonna du blog L’alchimie des mets.
Marie veut mettre en valeur le patrimoine culinaire de la France.
Chaque mois une région sera désignée

petits sablés Corses "nos régions ont du goût"

et pour ce mois de décembre 2018, la région Poitou-Charente est à l’honneur.
Alors tous à vos casseroles, parce que c’est certain…
nos régions ont du goût.

 

Clic sur le logo pour connaître les modalités du défi
32 réponses
  1. gut
    gut dit :

    Je ne connaissais pas ce Charente maritime mais quel gâteau !! Ce doit être divin à la dégustation ! c’est effectivement une recette encore bien détaillée et c’est sans doute pour cela qu’elles ont beaucoup de succès tes recettes c’est agréable de pouvoir les reproduire ! gros bisous Michèle

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.