Pain viennois au levain Kayser P1270788 R
Pain viennois au levain Kayser
Bonjour à tous
bienvenue dans ma cuisine
et surtout… Prenez soin de vous… et des autres! 

Le Pain viennois au levain d’Éric Kayser  pour un petit déjeuner ou un goûter gourmand.
Et si vous ne me croyez pas, demandez donc à Mischa….
Un pain délicieusement moelleux préparé avec le levain qui attendait pour se mettre au travail.
Voilà qui vient compléter la collection et si vous préférez vous pouvez trouver
d’autres pains viennois sans levain cette fois.

N’oubliez pas de cliquer sur les mots
en gras pour voir les articles sur mon blog.
.
Pain viennois au levain Kayser P1270788 RPain viennois au levain Kayser P1270790 RPain viennois au levain Kayser
Pour 5 petits pains
 – 225 g d’eau tiède
– 75 g de levain liquide
– 25 g de lait en poudre
– 10 g de sel
– 500 g de farine T 65
– 5 g de levure sèche de boulanger
(ou 15 g de levure fraiche)
– 35 g de sucre
– 75 g de beurre mou
– jaune d’œuf pour dorer (lait ribot pour moi)
En option : 200 g de pépites de chocolat

La plaque du four tapissée de papier cuisson
Préchauffage du four à 160°C Position four chaleur tournante _png
Déposer dans la cuve de la MAP, l’eau, le levain, le lait, le sel.
Couvrir avec la farine dans laquelle on a caché la levure.
Saupoudrer de sucre et déposer le beurre en parcelles.

Lancer le programme « pâte » jusqu’au bout (1 h 20).
Si vous avez choisi l’option chocolat, rajoutez les pépites en fin de pétrissage.

Dégazer le pâton sur le plan de travail fariné.
Partager en 5 pâtons d’environ 190 g.

Façonner chaque pâton en petits pains :
Aplatir le pâton avec la paume de la main.
Replier d’un tiers et presser avec les doigts.
Replier l’autre tiers et bien presser encore avec les doigts.
Plier le pâton en deux et souder les bords.

Rouler le pâton pour obtenir une baguette d’environ 15 cm de long.
Façonner ainsi tous les pâtons et les déposer sur la plaque.
Dorer les petits pains au lait (ou à l’œuf) et les placer au frais pendant 10 minutes.
Dorer une seconde fois puis les entailler avec une lame de rasoir.
Les laisser reposer au chaud jusqu’à ce que la pâte soit bien gonflée
(pour moi 45 minutes à 30°C dans le four).

Glisser la plaque dans le four chaud pour 15 minutes.
Laisser refroidir sur une grille.

À déguster nature ou tartiné de beurre, miel ou confiture.

.

Il n’y a plus qu’à se régaler
Bonne dégustation

 

Symbole du four :

Position four chaleur tournante _png Chaleur tournante

À propos de la recette :
– J’ai utilisé la MAP, mais vous pouvez bien sûr pétrir la pâte à la main ou au robot avec le crochet pétrisseur.

– J’utilise de la levure sèche instantanée que je mélange directement dans la farine, si ce n’est pas le cas, il faut diluer la levure dans le liquide tiède et mélanger le sel (éventuellement) avec la farine pour qu’il ne soit pas en contact avec la levure.

– Je mets toujours un peu de levure de boulanger en plus du levain, comme le fait le Chef Éric Kayser… mais si votre levain est très actif, vous pouvez vous en passer.Attention sans-titre Suivant la qualité de la farine que vous utilisez, il faudra peut-être ajuster la quantité de liquide ou de farine.
Attention sans-titre La température et les temps de cuisson que je vous donne sont valables pour mon four, à vous de les adapter au vôtre.

J’ai testé pour vous la CONGÉLATION : OK

Paroles de Gourmands : Vraiment très bons a dit Mischa

Source et recette originale :   Le larousse du pain- Éric Kayser

Merci d’être entrés dans ma cuisine.
Si la visite vous a plu
laissez moi un petit commentaire

et pensez à vous inscrire à la Newsletter
pour ne rater aucune gourmandise.

Et si vous réalisez une de mes recettes
envoyez moi la photo avec son nom exact à l’adresse
croquantfondant@yahoo.fr
je serai ravie de la mettre sur mon article
et aussi à l’honneur le samedi.

Bonne journée à tous.

1 imprimante_03

36 réponses
  1. gut
    gut dit :

    C’est bon les petites baguettes viennoises ! C’est au goûter que je les appréciais le plus, avec du bon beurre avec un bol de chocolat chaud. Bon comme ce n’est plus pour moi maintenant je m’en passe mais de revoir tes petits pains si dodus et bien moelleux me rappellent de doux souvenirs ! Bravo Michèle ! gros bisous

    Répondre
  2. Yolande
    Yolande dit :

    mon levain est « mouru » depuis quelques années maintenant… je n’ai plus le temps de faire de la boulange régulièrement..
    sinon je ne me serais bien laissée tenter par ce pain viennois.. qui doit être vraiment délicieux..
    bon début de semaine
    bizzzoooooo

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.